GSD Europe

Présentation

GSD Europe est un fonds d’actions européennes recherchant la performance absolue sans contraintes géographique ou sectorielle. Ce fonds est géré de manière très réactive et construit des positions fortes sur des cibles jugées injustement valorisées selon un process de gestion type value ou recovery. GSD Europe est, de ce fait, un fonds très dynamique et s’adresse à des investisseurs avertis qui souhaitent profiter pleinement des tendances haussières.

Commentaire de gestion

Mis en ligne le 8 octobre 2021

Macroéconomie / Contexte de marché

Après sept mois de progression qui ont porté les indices actions européens vers de nouveaux sommets historiques, septembre a été marqué par une consolidation sur les marchés financiers. L’EuroStoxx 50 baisse de 3,53 % (-3,41 % dividendes réinvestis). Cette performance cache cependant une importante disparité entre les titres dits de croissance et les sociétés value. Ainsi, ces dernières (-1,05 % pour l’indice Stoxx Europe Value) surperforment nettement les titres dits de croissance (-4,83 % pour l’indice Stoxx Europe Growth), impactés par la hausse des taux obligataires. En tête de palmarès de l’indice EuroStoxx 50, on retrouve Total Energies (+10,68 %), Eni (+10,45 %) et Inditex (+10,07 %). A l’inverse, les plus mauvaises performances sont pour Iberdrola (-17,26 %), Enel (-13,81 %) et Kone (-13,47 %). Alors que la plupart des bonnes nouvelles (progression des campagnes de vaccination, reprise économique, hausse des résultats des sociétés) semblent intégrées dans les cours boursiers, septembre a été marqué par un retour de la volatilité. Plusieurs éléments inquiètent les investisseurs. La reprise économique, plus forte qu’anticipée, entraine des pénuries (semiconducteurs, fret maritime, énergie…) qui pénalisent l’activité de certains secteurs (automobile, usines de production en Chine…). L’inflation, qui était jusqu’à présent jugée temporaire, se diffuse à l’ensemble de l’économie et impacte le pouvoir d’achat des consommateurs, en particulier à travers la forte hausse des prix de l’énergie (gaz et pétrole). Aux Etats-Unis, un nouveau psychodrame au sujet du relèvement du plafond de la dette rappelle aux investisseurs les mauvais souvenirs de l’été 2011. Enfin, la probable faillite du deuxième promoteur immobilier chinois, Evergrande, fait craindre un risque de contagion, à d’autres promoteurs chinois dans un premier temps, puis aux sociétés financières créancières.

La consolidation en cours sur les indices actions pourrait se poursuivre tant que les sujets d’inquiétude mentionnés ne seront pas levés. Dans ce contexte, la saison de publication des résultats du T3 2021 qui débute prochainement prend une importance toute particulière. Un discours optimiste de la part des dirigeants et le maintien des objectifs financiers (malgré la hausse des coûts) pourraient permettre aux actions de reprendre leur marche en avant.

 

La gestion

Sur la période considérée (du 27 août au 1er octobre), GSD Europe perd 0,98 %, tandis que son indice de référence, l’Eurostoxx 50 NR est en baisse de 3,86 %. Cette nette surperformance est liée à notre positionnement sur des titres “value” et à notre sélection de valeurs. Mentionnons notre expostion sur la valeur Eutelsat, en nette hausse sur le mois à la suite d’une proposition de rachat de M. Drahi. Fin septembre, l’exposition nette aux actions est de 95 %. Parmi les mouvements du mois, signalons la vente des Ipsos et l’allégement de Wendel, qui ont atteint nos objecifs de cours. Nous avons initié une nouvelle ligne en Technip Energies et renforcé Dassault Aviation et Rubis.

INFORMATIONS LÉGALES

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les frais de gestion sont inclus dans les performances. La valeur de l’investissement peut varier au gré des fluctuations du marché et l’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital. L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur) et les prospectus disponibles sur ce site internet. Le DICI doit être remis au souscripteur préalablement à la souscription.

Performances au

  • %
  • %
  • %
  • %
  • NOTATION QUANTALYS

    * *

    GRAPHIQUE DE PERFORMANCE

    Documents

    VALEURS LIQUIDATIVES

    RAPPORTS

    RÉGLEMENTAIRE

    Caractéristiques

      • Code ISIN :
        FR0010591172
      • Classification :
        Actions des pays de l’Union Européenne
      • Durée placement recommandée :
        > 5 ans
      • Indicateur de référence :
        EuroStoxx 50 NR (*)
      • Valorisation :
        Hebdomadaire
      • Devise de cotation :
        Euro
      • Date de création du fonds :
        31/12/2002
      • Eligible Assurance Vie :
        Oui (selon modalités)
      • Eligible PEA : Oui
      • Eligible PEA PME: Non
      • SRRI : 6
      • Dépositaire :
        CIC Market Solutions
    • Valorisateur :
      Crédit Mutuel Asset Management

    Gérants du fonds

    Powered by Fund Kis

    Présentation

    GSD Europe est un fonds d’actions européennes recherchant la performance absolue sans contraintes géographique ou sectorielle. Ce fonds est géré de manière très réactive et construit des positions fortes sur des cibles jugées injustement valorisées selon un process de gestion type value ou recovery. GSD Europe est, de ce fait, un fonds très dynamique et s’adresse à des investisseurs avertis qui souhaitent profiter pleinement des tendances haussières.

    Commentaire de gestion

    Mis en ligne le 6 août 2021

    Macroéconomie / Contexte de marché

    Nouveau mois de progression pour les indices actions européens qui atteignent (dividendes réinvestis) leur plus haut niveau historique. Après une petite consolidation au cours de la première partie du mois, provoquée par la 4ème vague de l’épidémie de coronavirus, les publications de résultats ont permis aux actions de reprendre leur marche en avant. L’indice EuroStoxx 50 gagne 0,62 % en juillet (+0,72 % dividendes réinvestis). Cette performance cache cependant une importante disparité entre les titres dits de croissance et les sociétés value. Ainsi, les titres dits de croissance (+3,55 % pour l’indice Stoxx Europe Growth) surperforment nettement les sociétés value (-0,11 % pour l’indice Stoxx Europe Value). En tête de palmarès de l’indice EuroStoxx 50, on retrouve Adyen (+11,11 %), ASML Holding (+10,29 %) et Airbus (+6,69 %). A l’inverse, les plus mauvaises performances sont pour AB Inbev (-12,19 %), Prosus (-9,24 %) et Royal Philips (-6,94 %). Alors que les investisseurs se projettaient sur l’après-pandémie grâce à l’efficacité des campagnes de vaccination (plus de 4 milliards de doses ont été administrées dans le monde), les craintes de résurgence de l’épidémie, liée à la propagation rapide du variant Delta, ont entrainé, début juillet, des prises de bénéfices sur les marchés actions. Dans la seconde partie du mois, des flux acheteurs sont revenus sur les actions, les investisseurs étant rassurés par l’efficacité des vaccins (le nombre d’hospitalisations et de décès augmente bien plus faiblement que les nouvelles contaminations) et les excellents résultats des sociétés. Plus de 70 % des sociétés européennes publient des bénéfices supérieurs aux attentes au T2 2021, grâce à une impressionnante maitrise des coûts et les perspectives pour l’ensemble de l’année 2021 sont revues à la hausse. Les résultats des sociétés européennes sont maintenant attendus en hausse de plus de 50 % cette année, contre 35 % début janvier.

     

     

    La gestion

    Sur la période considérée (du 2 au 30 juillet), GSD Europe perd 1,37 %, tandis que son indice de référence, l’Eurostoxx 50 NR est en hausse de 0,23 %. Fin juillet, l’exposition nette aux actions du fonds est de 80 % (contre 73 % fin juin), nous sommes vendeurs de calls CAC 40. Parmi les principaux mouvements du mois, signalons l’achat de Alstom et les ventes de Neoen, Ipsos et STMicroelectronics.

    INFORMATIONS LÉGALES

    Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les frais de gestion sont inclus dans les performances. La valeur de l’investissement peut varier au gré des fluctuations du marché et l’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital. L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur) et les prospectus disponibles sur ce site internet. Le DICI doit être remis au souscripteur préalablement à la souscription.

    Performances au

  • %
  • %
  • %
  • %
  • NOTATION QUANTALYS

    * *

    GRAPHIQUE DE PERFORMANCE

    Documents

    VALEURS LIQUIDATIVES

    RAPPORTS

    RÉGLEMENTAIRE

    Caractéristiques

      • Code ISIN :
        FR0010591172
      • Classification :
        Actions des pays de l’Union Européenne
      • Durée placement recommandée :
        > 5 ans
      • Indicateur de référence :
        EuroStoxx 50 NR (*)
      • Valorisation :
        Hebdomadaire
      • Devise de cotation :
        Euro
      • Date de création du fonds :
        31/12/2002
      • Eligible Assurance Vie :
        Oui (selon modalités)
      • Eligible PEA : Oui
      • Eligible PEA PME: Non
      • SRRI : 6
      • Dépositaire :
        CIC Market Solutions
    • Valorisateur :
      Crédit Mutuel Asset Management

    Gérants du fonds

    Powered by Fund Kis
    Scroll to top