GSD Monde

Présentation

GSD Monde est un fonds diversifié international sans contrainte d’allocation d’actifs (actions et/ou obligations), de zones géographiques et de secteurs d’activité. Les thématiques habituellement retenues sont des tendances profondes (mégatrends) de mutation technologiques, démographiques ou structurelles qui s’inscrivent dans le temps .

Ce fonds s’attache à découvrir – au travers d’un univers large de valeurs de toutes zones géographiques et tous secteurs confondus – des sociétés dites de croissance répondant au principe Garp (Growth at reasonable price).

La gestion flexible et opportuniste permet de mettre en oeuvre une allocation de convictions.

L’analyse économique et de valorisation des marchés permet de déterminer les classes d’actifs et zones géographiques retenues.

La sélection de titres s’effectue par l’intermédiaire de filtres quantitatifs, complétés d’une analyse qualitative par les gérants.

Commentaire de gestion

Mis en ligne le 17 juin 2022 

Macroéconomie / Contexte de marché

Une nouvelle baisse en mai sur les marchés. L’indice STOXX Europe 600 perd 1,56 % sur le mois et 0,92 % lorsque nous regardons l’indice “dividendes réinvestis”. Les valeurs dites “growth” ont de nouveau sous-performé les valeurs dites “value” sur la période. Ainsi l’indice Stoxx Europe Growth baisse de 4,36 %, contre une hausse de 1,26 % pour l’indice Stoxx Europe Value. En tête de palmarès de l’indice Stoxx Europe 600, on retrouve K+S (+23,02 %), Banco BPM (+22,62 %) et UniCredit (+22,56 %). A l’inverse, les plus mauvaises performances sont pour Ambu A/S (-32,80 %), Antofagasta (-17,21 %) et Delivery Hero (-15,75 %).

Les craintes sur l’environnement macro-économique ont une nouvelle fois pesé sur les marchés actions en mai. En effet, les indices européens ont connu deux phases différentes au cours du mois : une première phase marquée par une baisse importante des actions en début de période, rythmée par la hausse des taux, l’élargissement des spreads de crédit et une volatilité importante ; et une seconde phase, cette fois-ci haussière, alimentée par l’éventualité outre-Atlantique d’un moindre durcissement de la politique monétaire et d’un pic d’inflation atteint.
De son coté, en Europe l’inflation ne montre toujours pas de signe de ralentissement sur le mois avec un taux annualisé qui ressort à 8,1 % contre 7,4 % en avril. Dans ce contexte, la banque centrale européenne, par l’intermédiaire de sa présidente, a indiqué qu’elle enclencherait son programme de hausse des taux dès juillet et qu’elle maintenait son objectif de normalisation de sa politique monétaire pour le début du troisième trimestre.
Enfin, sur le plan sanitaire la Chine a ouvert la possibilité d’un déconfinement début juin, ce qui devrait permettre de réduire les tensions observées ces derniers mois sur les chaines d’approvisionnement mondiales dont l’indice de référence, calculé par la Fed de New York, reste toujours 3 écarts type au-dessus de sa moyenne.

Dans les prochaines semaines, l’inflation et la croissance continueront de polariser toute l’attention sur les marchés financiers. Ainsi, comme les précédents mois nous serons attentifs aux publications statistiques des différents CPI et PMI en Europe mais aussi aux Etats-Unis afin d’apprécier la dynamique sur ces deux composantes. En cas de surprise, ces publications pourraient contraindre les banquiers centraux à revoir leurs plans d’action, notamment en durcissant ou en assouplissant leurs politiques monétaires.

La gestion

Sur la période considérée (du 29 avril au 3 juin), GSD Monde est en hausse de 0,52 %, tandis que son indice de référence (50 % DJ600 NR + 50 % EuroMTS 5-7 Y) finit en baisse de 1,64 %. Sur le mois, nous avons renforcé notre positions en Euroapi, une société de croissance au profil défensif, fruit du “spin off” avec Sanofi. Fin mai, notre exposition nette sur les actions est de 93 % (contre 93 % fin avril). Nous sommes investis (classification interne) à hauteur de 62 % sur des sociétés “growth” et 31 % sur des titres “value”.

INFORMATIONS LÉGALES

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les frais de gestion sont inclus dans les performances. La valeur de l’investissement peut varier au gré des fluctuations du marché et l’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital. L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur) et les prospectus disponibles sur ce site internet. Le DICI doit être remis au souscripteur préalablement à la souscription.

Performances au

  • %
  • %
  • %
  • %
  • NOTATION QUANTALYS

    * * *

    GRAPHIQUE DE PERFORMANCE

    Documents

    VALEURS LIQUIDATIVES

    RAPPORTS

    RÉGLEMENTAIRE

    Caractéristiques

      • Code ISIN :
        FR0007059787
      • Classification :
        Diversifié
      • Durée placement recommandée :
        > 5 ans
      • Indicateur de référence :
        50% DJ 600 NR (Eur) + 50% EuroMTS 5-7 (*)
      • Valorisation :
        Hebdomadaire
      • Devise de cotation :
        Euro
      • Date de création du fonds :
        31/12/2002
      • Eligible Assurance Vie :
        Oui (selon modalités)
      • Eligible PEA : Non
      • SRRI : 6
      • Dépositaire :
        CIC Market Solutions
    • Valorisateur :
      Crédit Mutuel Asset Management

    Gérants du fonds

    Powered by Fund Kis
    Scroll to top