Étiquette : s&p 500

Point hebdomadaire du 6 octobre : Survalorisation des marchés américains

Crier au loup ne sert pas à grand-chose, en particulier lorsqu’on le fait trop tôt ou trop souvent. Les marchés actions américains nous semblaient chers début 2017 (cf. notre point hebdomadaire du 20 janvier). Le S&P 500 s’affichant en hausse de 14 % sur l’année alors que les résultats des sociétés sont attendus en croissance de 10 %, les ratios de valorisation ont continué à se tendre.
Ainsi, le PER (price earning ratio ou ratio « cours sur bénéfices ») du S&P 500 estimé à fin 2017 est de 19,5 contre une moyenne historique entre 16 et 17.
Lire la suite

Point hebdomadaire du 16 juin : Prudence à court terme sur les marchés actions

Les marchés actions européens ont commencé l’année 2017 en fanfare, bénéficiant de la solide croissance économique dans la zone euro, de résultats de sociétés en forte hausse et de l’élection d’E. Macron.
L’indice CAC 40 a ainsi atteint un plus haut le lundi 8 mai à 5442 points, en hausse de 11,9 % (+12,75 % dividendes réinvestis) depuis le début d’année. L’indice Euro Stoxx 50 a connu la même trajectoire, s’affichant en hausse de 10,7 %.
Lire la suite

Point hebdomadaire du 20 janvier : Niveau de valorisation des indices

La configuration de marché, indices actions stables et hausse des résultats, lors des dix premiers mois de l’année 2016 avait permis de « dégonfler » les valorisations des indices actions européens et américains. Le changement de tendance, avec une hausse marquée des indices actions, intervenu en fin d’année suite à l’élection de D. Trump a totalement modifié cette donne.
Lire la suite

Point hebdomadaire du 14 octobre : Résultats des sociétés US et valorisation des indices

Les indices actions américains s’affichent en hausse de 3 à 4 % depuis le début d’année et sont proches de leurs plus hauts niveaux historiques, 18000 points pour le Dow Jones, plus de 2100 pour le S&P 500. Pourtant, les bénéfices par action des sociétés US sont attendus en baisse de 2,1 % au T3 2016 (par rapport au T3 2015), pour le 6ème trimestre consécutif. Au niveau de l’ensemble des sociétés américaines (cotées en Bourse et non-cotées), les données sont identiques. Après avoir atteint 2300 milliards de dollars mi-2014, les profits ont baissé de 5 % pour s’établir à 2180 milliards au T2 2016.
Lire la suite

Scroll to top