Mois : juillet 2016

Point hebdomadaire du 29 juillet : Fonds en euros de l’assurance-vie (partie 2)

Après le point de la semaine dernière consacré à la composition des fonds en euros, l’évolution du rendement servi et les évolutions réglementaires à venir, intéressons-nous aux différents scénarios pour les années à venir et aux risques pesant sur les fonds en euros.
Continue reading

Point hebdomadaire du 22 juillet : Fonds en euros de l’assurance-vie (partie 1)

Nous allons consacrer deux points hebdomadaires aux fonds en euros des contrats d’assurance-vie. Cette semaine, nous ferons le point sur l’évolution du rendement servi, la composition de ces contrats et les évolutions réglementaires à venir. Vendredi prochain, nous détaillerons les principaux scénarii et risques pesant sur les fonds en euros.
Support d’épargne préféré des français, l’assurance-vie totalise près de 1600 milliards d’euros d’encours dont plus de 80 % sur les fonds en euros et moins de 20 % (300 milliards) sur des unités de compte (UC). Les atouts (jusqu’à présent) des fonds euros sont en effet nombreux, garantie en capital, liquidité permanente, effet cliquet et rémunération supérieure aux autres supports « sans risque » (ainsi qu’une fiscalité avantageuse).
Continue reading

Point hebdomadaire du 8 juillet : Situation économique aux Etats-Unis

Nous avons, dans nos précédents points hebdomadaires, détaillé deux points concernant les Etats-Unis. Tout d’abord, contrairement à de nombreux économistes/stratégistes, nous ne considérions pas que la chute du prix du pétrole en début d’année associée à une hausse du dollar (pesant sur les exportations) puisse entrainer l’économie US dans une récession. Cependant, nous étions prudent concernant le niveau des indices actions US car, selon nous, les taux de marge risquaient de baisser, impactés par les hausses de salaires, sans être compensés par la croissance de l’activité.
Continue reading

Point hebdomadaire du 1er juillet : Bilan du 1er semestre 2016

Les premiers mois de l’année se sont avérés volatils pour les marchés. Deux « secousses » principales ont agité les actifs financiers. En janvier, le ralentissement économique chinois et la chute du baril de pétrole ont inquiété les investisseurs, impactant fortement les actifs risqués (le CAC 40 baissant à 3900 points contre 4637 fin 2015). La dissipation progressive de ces craintes a ensuite permis un rebond des marchés actions, jusqu’à la fin mai, ces derniers effaçant leurs pertes de début d’année. Nouveau coup de tonnerre en juin, le vote des anglais en faveur d’un « Brexit » a provoqué une nouvelle chute des marchés financiers.
Continue reading

Scroll to top